Les nouvelles missions des Réseaux régionaux de cancérologie, publiées via l’instruction n° DGOSDirection Générale de l'Offre de Soins/R3/INCA/2019/248 du 02 décembre 2019 relative à l’évolution des missions des réseaux régionaux de cancérologie, portent sur les 4 axes suivants :
– Contribuer à la coordination de l’organisation régionale de l’offre de soins en cancérologie et à sa lisibilité
– Promouvoir la qualité et la sécurité des traitements des patients atteints de cancer
– Développer l’expertise et l’expérimentation de projets communs innovants et accompagner les évolutions de l’offre de soins
– Contribuer à l’information et à la formation des acteurs, des patients et de leurs proches sur le parcours de santé en cancérologie

Télécharger le référentiel organisationnel (mai 2019)

Le réseau assure en particulier, en mobilisant les compétences de ses membres :

  • La promotion et l’amélioration de la qualité en cancérologie

    en élaborant, à partir des recommandations nationales, des référentiels et des outils régionaux et en les diffusant à ses membres, en définissant les dossiers standards qui peuvent ne pas être discutés en RCPRéunion de Concertation Pluridisciplinaire et ceux qui relèvent des RCPRéunion de Concertation Pluridisciplinaire régionales de recours, en organisant une fonction de veille sur l’actualisation des référentiels ;

  • La promotion d’outils de communication

    communs au sein de la région, en particulier les outils de communication et d’échange sécurisé de données médicales patient, dont le dossier communicant en cancérologie constitue un des points clés ;

  • L’aide à la formation continue

  • Le recueil et l’analyse régionale des données relatives à l’activité de soins

    alimentés notamment par les 3CCentre de Coordination en Cancérologie, ce qui permettra de déboucher sur un tableau de bord régional de cancérologie ;

  • L’évaluation des membres et des pratiques

    au sein du réseau et l’information des professionnels et des patients, en élaborant en particulier un répertoire des moyens et des compétences au niveau de la région et en développant des audits qualité.

Projet stratégique et médical

Le Réseau Régional de Cancérologie définit un plan stratégique avec un projet médical et de santé.

Le projet médical a pour objectif de coordonner tous les acteurs de santé en cancérologie en vue d’améliorer le parcours de soins des patients atteints de cancer. Il s’inscrit dans les objectifs du plan cancer, du Programme Régional de Santé (PRS) et de son annexe « réseaux de santé » ainsi que du Programme Régional Cancer.

  • Objectifs généraux du projet médical

    Répondre aux besoins des professionnels et des patients, les impliquer dans les projets, mettre en place une évaluation de leur satisfaction et besoins
    Développer la formation des professionnels
    Favoriser une approche pluridisciplinaire et transversale tout au long de la maladie et dans l’après cancer.
    Renforcer le partenariat avec l’ensemble des acteurs impliqués dans le parcours de soins des patients atteints de cancer et notamment le médecin traitant
    Décliner le projet médical selon les 5 axes correspondant aux missions telles que décrites par la circulaire de 2007 et dans les projets régionaux à financement ciblés
  • 5 axes du RRC

    L’information et la communication auprès des professionnels et du grand public (patients et proches)
    La promotion et l’amélioration de la qualité des soins en cancérologie : homogénéisation des pratiques, élaboration de référentiels régionaux de traitement, élaboration de fiches Régionales pour faciliter la gestion des effets indésirables des traitements anticancéreux
    La formation des professionnels en coordonnant, avec d’autres partenaires, des événements, des conférences et des colloques
    L’évaluation des pratiques professionnelles. Il s’agit ici de mesurer la satisfaction des patients concernant sa prise en charge et d’évaluer le respect des procédures de prise en charge par les professionnels
    Le recueil et l’analyse des données régionales. (essais cliniques, réunions de concertation pluridisciplinaires, etc…)

Historique - Le pôle régional de Cancérologie

La région Nord – Pas-de-Calais a vu naitre un Pôle Régional de Cancérologie en 2005. Le Centre Oscar Lambret (COL) et le CHU de Lille se sont associés pour créer le Centre Régional de Référence en Cancérologie (C2RC).

logo C2RC

Tel que défini dans la circulaire relative à l’organisation des soins en cancérologie, le C2RC répond à l’objectif principal fixé aux pôles régionaux de cancérologie qui est de garantir un accès à tous les patients qui le nécessitent, quel que soit le lieu de leur prise en charge initiale, aux ressources de recours disponibles en cancérologie au niveau régional. Le CHU et le COL sont ainsi des établissements de recours régionaux et interrégionaux pour certaines prises en charge complexes des cancers. Ce sont également les deux centres régionaux de référence autorisés pour la prise en charge des cancers de l’enfant (l’Hôpital Jeanne de Flandre au CHU de Lille et le COL).

La volonté du C2RC est d’offrir aux patients une prise en charge de qualité par le biais d’une concertation nécessaire à l’optimisation des moyens existants et au développement de projets nouveaux et innovants.  Cette collaboration entre les professionnels des deux établissements doit permettre aux patients de bénéficier de traitements de pointe et d’accéder à des équipements de haute technologie. Ainsi, le COL et le CHU mettent en cohérence leurs projets médicaux vers un projet médical commun.

En pratique, les actions du C2RC visent à :

  • Améliorer la qualité de la prise en charge des patients en développant l’innovation et en travaillant sur la coordination du parcours de soins pendant le traitement et la surveillance des patients après traitement.
  • Développer la recherche clinique au sein du pôle régional, et notamment au regard des problèmes épidémiologiques de la région Nord – Pas-de-Calais.

Le C2RC développe donc des axes de recherche et de soins visant l’excellence médicale. Il a ainsi pu mettre en place de nombreux projets innovants au service de l’ensemble des patients du Nord – Pas-de-Calais.