Dépistage du cancer colorectal

lundi02Août

L’INCa sensibilise les populations au plus près des territoires pour favoriser une participation qui reste trop faible.

À l’occasion du mois de mobilisation contre le cancer colorectal en mars, l’INCa fait le point sur le dépistage de ce cancer et ses bénéfices. Seulement réalisé par 30,5 % de la population cible, les femmes et les hommes de 50 à 74 ans sans facteur de risque ni symptôme, ce dépistage reste très en deçà des recommandations européennes qui préconisent un taux de 45 %. Pour sensibiliser le plus grand nombre, l’INCa propose aux radios et webradios un programme de chroniques et de spots prêts à diffuser pour les territoires ultra-marins et la métropole.

Le dépistage du cancer colorectal en pratique

Le dépistage organisé du cancer colorectal s’adresse aux femmes et aux hommes âgés de 50 à 74 ans, ne présentant ni symptômes, ni facteurs de risque autre que l’âge soit 16,5 millions de personnes. Tous les 2 ans, elles sont invitées par courrier à réaliser un test de dépistage qui consiste en la recherche de sang occulte dans les selles.

Cliquez ici pour consulter le site de l’INCa et en savoir plus

Consultez le site du Centre Régional de Coordination des Dépistages des Cancers (CRCDC) des Hauts de France